_projet_POINT D'ARRÊT_2017

Point d'arrêt •−−• −−− •• −• − −•• •−−−−• •− •−• •−• • − 
Exposition SOLO
Du 8 avril au 5 mai 2017
Vernissage samedi 8 avril 2017, de 14h à 16h 

Le centre d’artistes Atoll | art actuel est fier d'accueillir l'artiste Evelyne Bouchard. Originaire des Cantons-de-l’Est, elle vit en Montérégie et complète présentement une Maîtrise interdisciplinaire en art de l’Université Laval, à Québec. Ses recherches infiltrent la communauté par une pratique en art interdisciplinaire. Son travail oscille vers des explorations dessinées, performées, photographiques, sonores ou d’installations, et sollicite la trace sensible des rencontres afin d’examiner la malléabilité interhumaine. Elle collabore à différents groupes de recherches, dont U-Lab, au Département de communication sociale et publique de l’UQAM, Hemispheric institute of performance and politics, à Université Concordia à Montréal et Trans-Montréal, dans le cadre du l’événement Performance Studies international de 2015. Elle présente ses recherches en centres d’artistes au Canada et à en Équateur.

Sa démarche artistique s'articule autour de la pratique d'un art relationnel où elle examine la malléabilité interhumaine. Elle y observe le changement émergent des attitudes ou elle le sollicite par diverses mises en situation. À d’autres occasions, elle capte dans la durée la trame et les fluctuations des échanges s’inscrivant dans un contexte choisi. Près du quotidien, sa pratique engage le dialogue et produit diverses rencontres où elle interroge l’invisibilité éphémère d’un moment.

Point d’arrêt est une exposition qui explore l’interrelation en elle-même. Cet espace malléable, comme une distance imaginaire ou réelle, est révélé par la qualité plastique, organique et relationnelle de la matière. Elle en sollicite la trace, une donnée de l’expérience sensible, par la participation de la communauté de Victoriaville, tel un point d’arrêt pour avancer vers l’autre. 


Heures d'ouverture

La galerie est ouverte les mercredis de 13 h à 16 h et de 18 h à 20 h, les jeudis de 13 h à 16 h et les samedis de 9 h à 12 h. Visites en groupe sur rendez-vous (819-758-9510) ou info@atollartactuel.ca.

Evelyne Bouchard tient à remercier Monique Pelletier, pour sa collaboration.





____
____

Le projet POINT D'ARRÊT (2017) est un projet sœur du projet LE PANTIN DE JARDIN (2015).
____
____

Article de Manon Toupin, au journal La Nouvelle, de Victoriaville
http://www.lanouvelle.net/culture/2017/4/6/evelyne-bouchard-invite-a-faire-un--point-d-arret-.html




_________________________________________________________________

ÉTÉ 2017

Le projet Point d'arrêt se poursuit après l'exposition.


Invitées à adopter une patate crochetée et à la cultiver chez eux, 29 personnes ont entrepris de correspondre avec moi cet été.
Nos échanges ont débuté et notre jardin intérieur, comme celui où leur patate grandira, sera propice pour que l'on observe et partage ce qui émerge, ce qui pousse de bon ou de mauvais, ce que l'on décide de garder, de chérir, tout comme ce que l'on décide de se défaire pour faire de la place à autre chose.
Alors, peu importe le soleil ou la pluie, le pissenlit ou la marguerite, le germe de nos aspirations partagées traversera l'été en nous racontant son histoire singulière.

Celle-ci pousse présentement dans mon jardin; mi-mai 2017.


Voici le contenu de la proposition du projet, initié lors de l'exposition Point d'arrêt en avril dernier, retranscrit ici:

__________________________________

LIVRE DES CORRESPONDANCES JARDINIÈRES

Contempler son jardin intérieur dans le paysage social.
Tel un point d'arrêt.
·−−· −−− ·· −· − 
−·· ·−−−−· ·− ·−· ·−· · − 

Avant que germent les choses, un Point d'arrêt s'installe.
Les choses sont en suspension dans le temps et l'espace relationnels.
Elles jaillissent des liens qu'elles tissent avec d'autres.

Tous, je vous invite à partager, dans ce livre des correspondances jardinières, ce que vous cultivez dans votre jardin intérieur.
Libre à vous de répondre à l'une ou toutes les questions proposées comme amorce à ce projet.
Ou vous pouvez exprimer vertement une aspiration jardinière à contempler.
De plus, j'invite ceux et celles qui souhaitent contempler et faire germer un Point d'arrêt (une patate grelot biologique et crochetée, déposée à l'intérieur d'un sac blanc) dans leur jardin cet été, à correspondre avec moi, pendant la durée de sa croissance. 
Votre engagement sera de communiquer avec moi par courriel une première fois, au jardin.pointdarret@gmail.com
Et ainsi, nous conviendrons des suites de nos échanges épistolaires estivales.
Aussi, au moment de la récolte, en automne, nous pourrions nous concerter pour une rencontre individuelle ou collective des jardiniers et jardinières d'un Point d'arrêt.

Au plaisir de débuter avec vous cette contemplation singulière.
Sincèrement, Evelyne Bouchard

Voici les questions du livre des correspondances:

I) Quelle est l'aspiration qui se cultive en vous aujourd'hui ?

II) Quelle aspiration aimeriez-vous cultiver dans un jardin social ?

III) Dans votre jardin intérieur, où se trouve votre aspiration ?

IV) Dans votre jardin intérieur, qu'est-ce qui exprime ce qui vous convient ou ce qui vous engage ?

V) Dans votre jardin intérieur, qu'est-ce qui ne vous convient pas ou qu'est-ce qui vous est repoussant ?